Pourquoi créer R-USE?

 » En tant qu’ingénieur structure, j’ai toujours optimisé la matière au service du projet architectural.
L’optimisation de projets de réhabilitation lourde nous a souvent poussé, pour des raisons de simplicité, à démolir massivement et évacuer des flux importants de matériaux parfois très nobles.
Cette sensation de gâchis m’a motivé à créer R-USE et à concentrer mon énergie pour que la construction en consomme moins, notamment en optimisant la durée de vie des matériaux qui ont un fort potentiel de réemploi, plutôt que d’extraire, produire, et transporter de nouveaux matériaux.
Avec Mathieu, notre ambition est de démontrer que réemployer, en plus d’être foncièrement écologique et bienveillant pour l’économie locale, apporte un gain à notre client, et ne déprécie pas la qualité du projet, au contraire cela donne un supplément de sens à celui-ci. »
 

–  Aymeric –

 

« Bien que travaillant pour un bailleur social, j’avais le sentiment que mon action n’était pas encore assez utile. Comme maître d’ouvrage, j’étais notamment frustré de ne pas réussir à agir davantage pour la préservation de la planète et j’ai été acteur/spectateur de gâchis invraisemblables.
Le volontarisme sur ce sujet ne manque pas chez mes anciens confrères mais « écologie » est souvent synonyme de « plus cher » et « plus de temps à consacrer » ; précisément ce dont les maitres d’ouvrage ne disposent pas dans un contexte où le champ de contraintes réglementaires est toujours plus important et les objectifs budgétaires toujours plus tendus. Le réemploi de matériaux offre une réponse efficiente à l’ensemble de ces contraintes et enjeux.
J’ai souhaité créer R-USE avec Aymeric afin d’adresser un service clé en main permettant à nos clients d’inscrire leurs projets de construction dans une démarche d’économie circulaire vertueuse, par le réemploi. »  

–  Mathieu –